LA VIE EST UN ENTRE-DEUX III

14 mai – 25 juin 2022

27 Rue Saint-Pierre, Senlis

La Galerie F. est heureuse de présenter du 14 mai au 25 juin 2022, le dernier volet de son cycle d’exposition-ventes « La vie est un entre-deux ». Ce troisième temps inédit propose de mettre en dialogue une œuvre de la collection Francès réalisée par Houston Maludi et les œuvres de deux jeunes artistes talentueux Thilleli Rahmoun et Clément Fourment.

Après deux expositions consacrées à des couples d’artistes, Isabelle Cavalleri et Jörg Langhans puis Cat Loray et Clément Borderie, le troisième volet propose un pas de côté et aborde la notion d’entre-deux et de dialogue sous un nouveau point de vue.

Face à la troublante vision panoramique de Houston Maludi, nous avons souhaité confronter deux mondes tout aussi déroutants, celui de Thilleli Rahmoun et de Clément Fourment, prolongeant ainsi leur présence au Salon Drawing Now du 19 au 22 mai 2022. Au-delà du contexte amoureux et de la cellule couple précédemment mis en avant dans notre cycle d’expositions, ce troisième temps propose de réunir trois artistes autour d’un médium commun : le dessin. À la fois point d’ancrage et de rupture, la ligne du dessin nous guide et nous perd au cœur d’architectures plurielles oscillant entre une réalité et son double.


DRAWING NOW ART FAIR

19 – 22 mai 2022

Carreau du Temple, Paris

La Galerie Françoise participe à la 15e édition du Salon du Dessin contemporain DRAWING NOW ART FAIR au Carreau du Temps. Elle y présente une sélection de 12 artistes : ELSA ABDERHAMANI, CASSIUS BARON, ISABELLE CAVALLERI, FLEURYFONTAINE, CLÉMENT FOURMENT, ROBINSON HAAS, JÖRG LANGHANS, TEREZA LOCHMANN, STÉPHANIE MANSY, CAMILLE MERCANDELLI-PARK, THILELLI RAHMOUN.


LA VIE EST UN ENTRE-DEUX II

11 février – 24 avril 2022

27 rue Saint-Pierre, Senlis

Après un premier temps dédié aux œuvres respectives d’Isabelle Cavalleri et Jörg Langhans, la Galerie F présente une seconde exposition du vendredi 11 février au dimanche 24 avril 2022. Ce deuxième temps souhaite révéler les atouts d’un territoire en termes d’installation et d’inspiration des artistes et exprimer la force d’un duo par l’amplification du geste et la résistance qu’elle convoque. Animé par la notion de transmission du geste, il s’ouvre sur des sensibilités différentes, entre art et design contemporain, incarnées par : CAT LORAY ET CLÉMENT BORDERIE

Officiant dans des ateliers bien distincts, Cat Loray et Clément Borderie ont été invités à révéler leurs œuvres respectives en duo, poursuivant notre réflexion sur les couples d’artistes et duos dans l’art. Dans chaque espace d’exposition, leurs pratiques artistiques sont amenées à dialoguer, à se répondre allant jusqu’à se juxtaposer et fusionner au sein d’œuvres réalisées à quatre mains. La cohabitation de leurs travaux respectifs ouvre un espace d’échange et de réflexion sur le temps, l’espace et le geste. Œuvre collaborative à grande échelle, elle redessine et reconfigure l’espace d’exposition pour proposer au visiteur d’en faire véritablement l’expérience.

© Max Borderie


LA VIE EST UN ENTRE-DEUX I

18 septembre – 17 décembre 2021

27 rue Saint-Pierre, Senlis

Pour la saison 2021-2022, la Galerie F est heureuse de présenter un cycle d’expositions-ventes consacrées à des artistes internationaux vivant en couple sur le territoire des Hauts-de-France. Du samedi 18 septembre au vendredi 17 décembre 2021, nous avons l’immense joie d’inaugurer cet évènement avec un couple d’artistes installés dans l’Oise depuis 15 ans : ISABELLE CAVALLERI & JÖRG LANGHANS

Ils officient dans deux ateliers bien distincts, installés dans leur maison à Angy, un village situé dans l’Oise, à 80km de Paris. Deux univers différents traduisant leur singularité propre, jusque dans la manière d’organiser leur espace, l’un imaginé comme un chaleureux cabinet de curiosité où foisonnent des cartes illustrées d’oeuvres de maitres anciens, d’objets récupérés, d’animaux naturalisés, un lieu d’inspiration et de conservation de livres illustrés jadis par Isabelle Cavalleri, un espace délicat à l’image de sa pratique, le dessin. Tandis que Jörg Langhans nous ouvre les portes d’un atelier spacieux, lumineux et brut, une version bétonnée et imparfaite où fourmillent chevalets, palettes roulantes, résidus de végétaux suspendus et pots de peintures dégoulinants. Deux antres aux énergies contraires qui pourtant laissent apparaitre en filigrane une double sensibilité pour les choses de l’esprit, la littérature, la musique, et la poésie. Des inspirations communes qui leur permettent de poser un regard égal sur le monde qui nous entoure.


MÊME POUR LE SIMPLE ENVOL D’UN PAPILLON, TOUT LE CIEL EST NECESSAIRE

19 juin – 28 août 2021

27 rue Saint-Pierre, Senlis

Du samedi 19 juin au samedi 28 août, La Galerie F présente « MÊME POUR LE SIMPLE ENVOL D’UN PAPILLON, TOUT LE CIEL EST NECESSAIRE », en partenariat avec la Fondation Francès. 

« MÊME POUR LE SIMPLE ENVOL D’UN PAPILLON, TOUT LE CIEL EST NECESSAIRE » est une exposition-vente ouverte à la création émergente, proposée en réponse au contexte de la crise sanitaire pour soutenir les artistes et la diffusion des œuvres.

Seize œuvres présentées à la vente, réunies autour d’une thématique, s’imposant par leurs qualités intrinsèques et leur capacité à émouvoir. De ce fait, elles provoqueront indubitablement l’envie d’être contemplées ou de rejoindre l’intimité d’une collection.

« MÊME POUR LE SIMPLE ENVOL D’UN PAPILLON, TOUT LE CIEL EST NECESSAIRE » se présente tout d’abord comme une exposition hors du ton d’une époque dominée par les nouvelles technologies et les recherches incessantes de nouveaux concepts esthétiques. Cette exposition s’inscrit davantage dans l’expérience, celle des émotions qui ne cessent de jouer en s’interrogeant, faisant de multiples allers-retours dans l’histoire de l’art et des techniques et révélant à la manière d’une aventure incommensurable, tout le pouvoir de l’art.

Neuf jeunes artistes internationaux exposés, dont huit femmes, réunissant des constructions d’univers singuliers où l’on retrouve un attachement aux pratiques classiques et artisanales comme la peinture, la sculpture et la gravure. Par ce biais, ces artistes accomplissent un exorcisme habile, tantôt puissant, tantôt joyeux, redirigeant le regardeur sur le rail des sensations. Il ne s’agit pas là d’un tour de passe-passe faisant passer la technique et le processus artistique au-dessus de tout propos, mais de reconnaitre également un récit continuel, une fable prophétique et magique qui se créent à travers ce corpus d’œuvres aux supports variés.

Pour autant, il est évident que ces artistes ont cette capacité à servir une technique et à déployer une force dans la fabrication de leurs œuvres afin que le regardeur saisisse l’énergie du geste. Survient alors l’obstination de l’artiste pour son travail dans lequel naît la beauté d’un envol, c’est l’œuvre qui apparaît.


CHANGE

17 septembre – 23 décembre 2020

27 rue Saint-Pierre, Senlis

Sur le thème de la transformation individuelle et environnementale, une sélection d’œuvres des artistes de la Galerie F sont mises en regard des œuvres de la collection Francès.

Face à la crise environnementale de ces dernières années ainsi que la crise sanitaire que nous subissons actuellement, les mentalités ont plus que jamais ressenties le besoin d’un changement. Les enjeux de celle-ci s’activent à différents niveaux : l’écologie, l’environnement, la manière de vivre, la santé, le corps, les perspectives professionnelles, le domaine politique et le numérique.

Ces différentes crises ont permis d’ouvrir les consciences et de se recentrer sur l’essentiel. Un retour vers soi, vers ce qui nous anime le plus, en profondeur, sans injonctions sociétales. Une crise de valeurs en somme, encore fragile mais qui amorce une impulsion vers une réinvention du monde. Utopique ou bien réelle, ce changement est malgré tout une réflexion bien ancrée de ces dernières années et qui pousse notre société d’aujourd’hui à enclencher des changements, qu’ils soient personnels, professionnels, politiques, ou écologiques. Certains pour survivre, d’autres pour faire sens.

Le numérique n’y échappe pas, il est d’ailleurs en première ligne, une porte de secours pour des temps incertains. Communiquer, se réunir, créer, travailler, se divertir… le numérique est en passe de changer de nombreux métiers et de nouvelles façons de vivre. Et c’est ainsi que notre rapport au temps et à l’espace en est bouleversé et a révélé nos failles. Prendre conscience et vouloir réparer, c’est aussi transformer notre rapport à la nature et à l’environnement. Antinomie du numérique, ils se rejoignent pourtant dans la manière où nous souhaitons organiser nos vies. Le temps du numérique est associé à la prise de conscience environnementale. Mère-nature vue comme un retour aux origines.

Se réinventer. Par cette exposition-vente, nous souhaitons offrir un panel d’œuvres sur ce vaste sujet, actuel. Des sculptures, aux installations, en passant par la peinture et le digital.

Artistes de la Galerie F : 

Nour Awada, Clément Borderie, Coline Dupuis, Sandrine Elberg, Fleuryfontaine, Charles Le Hyaric, Alexis Guillier, Ludivine Large-Bessette, Stéphanie Rizaj.